Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cimetière de bône

  • L'envie de mourir il te donne...

    966772360.jpg

    Comme Jacques, la ville de Bône, ma ville natale ...

    JM

    "Le cimetière chrétien d'Annaba, en Algérie, a été profané mercredi dernier, selon le quotidien algérien "Liberté". C'est le gardien qui a découvert la profanation lors d'une ronde, le lendemain. Des croix et des statuettes brisées, des caveaux dégradés et un cercueil éventré tandis que des pots de fleurs ont été renversées, lorsqu'il n'étaient pas tout simplement brisés, cinq tombes datant de la première guerre mondiale ont aussi été saccagées. Le vice-président de l'association "In memoriam d'Annaba" qui agit pour la sauvegarde du cimetière, Bernard Gassiot, a porté plainte tout en précisant que cet acte est loin d'être isolé.

    Le responsable de l'association déclare "(qu')en plus de l'effet dévastateur du temps sur de nombreux cimetières mal entretenus ou tout simplement abandonnés, on viole les sépultures chrétiennes et israélites pour voler les poignées des cercueils, le marbre des tombes ou encore des dents en or ou des bijoux" avant d'ajouter que les cimetières "sont devenus le lieu privilégié des amateurs de boissons alcoolisées et de drogues, si ce n'est d'autres actes licencieux".

    Déjà en 2005, ce cimetière pillé, profané avait fait l'objet d'un long article dans el watan. Que fait l'État français?

    Annaba, du temps de la France était la ville de Bône... ma ville natale. J'ai eu l'occasion de re visiter, en 1982, le cimetière où sont inhumés de nombreux membres de ma famille. C'était déjà la désolation. Tombes éventrées, souillées, cercueils brisés, inscriptions insultantes, ordures et déjections parsemées en divers endroits. La honte ! Et AUCUNE voix ne s'est jamais élevée pour dénoncer cette abjection. J'avais réussi à l'époque, malgré l'opposition du "gardien", à faire des photos et un petit film vidéo que je n'ai jamais osé, à mon retour, montrer à ma famille...

    Et dire que l'on disait de ce cimetière, avant l'indépendance : " Le cimetière de Bône, l'envie de mourir il te donne", tellement il était beau et propre...

    J'ai la RAGE au ventre !

    Jacques Vassieux