Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

décolonisation

  • L’Afrique noire est mal partie

    Il y a presque 50 ans, un des premiers écologistes français (bien avant l’avènement des partis «verts») a lancé au monde un cri d’alarme : après la décolonisation, les tentatives d’installer en Afrique des républiques populaires et socialistes gouvernées par des partis uniques, ne pouvaient que se révéler toutes désastreuses. Il a mis en garde autant l’Afrique que l’Occident que ce qui attendait l’Afrique était soit la famine soit l’état de mendiant de l’aide internationale.

    Son constat était simple et les résultats de ses prévisions se sont vérifiés au fur et à mesure du temps qui passait. Il suffit de regarder le graphique qui suit pour réaliser que l’Afrique, de 222 millions d’habitants en 1950, a vu sa population augmenter depuis de presque 5 fois (1 milliard en 2010) pendant que sa production alimentaire propre n’augmentait que de 2,7 fois. En 2020 l’Afrique aura 1,2 milliard d’habitants (six fois plus qu’en 1950) avec une production alimentaire propre qui n’aura augmenté que d’environ trois fois.

    LIRE LA SUITE : http://www.libertyvox.com/article.php?id=364