Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisme

  • Commémorer hier ou combattre demain ?

    Nous vivons une époque épique. Mesurons-nous la chance que nous avons de partager des moments historiques tels que les commémoration de quatre années de Nicolas Sarkozy ou la célébration des trente ans du 10 mai 1981 ?

    Et encore nous l'échappons belle ! Imaginons que Charles de Gaulle soit mort une année plus tard … Quoique.

    Se trouveraient alors réunis en une messe laïque et baroque le gaullisme qui sauva l'honneur de la France en 1940 pour le perdre en 1962 à Alger; le mitterrandisme qui porta toutes les espérances des travailleurs en 1981 pour les trahir, de politique de rigueur en cohabitation, pendant 14 ans et le sarkozysme qui fait de notre pays un protectorat américain après s'être fait élire dans les costumes de Barrès, Jaurès et Clémenceau.

    Le peuple de France après avoir été amputé de ses meilleurs fils durant les deux guerres mondiales, la campagne d'Indochine et les « évènements » d'Algérie n'a cessé depuis de se donner une série de grandes gueules à la tête de ce qui restait de nation. Mais une grande gueule, même gesticulante et tonitruante sur un corps invalide, c'est pitoyable et grotesque comme un pantin désarticulé.

    Louis XVIII, gras dès sa jeunesse, attaqué par la goutte, obèse au point de pouvoir à peine se déplacer, faisant allusion à son successeur le comte d'Artois fringant mais « de cervelle point », dit un jour à ses conseillers : «  Vous vous plaignez d'un roi sans jambes, vous verrez ce que c'est qu'un roi sans tête ».

    Heureux mortels que nous sommes, nous avons les deux.

    Singulièrement, depuis la V° république comme disait l'ermite de Colombey : « ce qui est à redouter, ce n'est pas le vide politique, c'est plutôt le trop-plein. » En effet, nous n'avons pas manquer et ne manquons pas de prétendants pour « porter le chapeau ».

    Président de la république française : Valorisant peut-être ? Le sommet de la réussite à la Guizot : « Enrichissez-vous ! » ? Un lieu de bon plaisir ? Le triomphe d'une pathologie de l'orgueil ?

    Mais pour nous citoyens, être dirigés par des névropathes à la solde de l'étranger ou par des vieillards en naufrage, nous fait passer de l'anorexie à la phase terminale. Ne nous y trompons pas : les gesticulations de tel ou tel n'empêchent en rien les barbares de piller et terroriser Marseille, ni les postures politiciennes hypocrites d'arrêter la destruction programmée, dans une lâche résignation, de l'identité française.

    De Gaulle, Mitterrand ou Sarkozy ou plutôt Croquignol , Filochard et Ribouldingue ont ramassé les lambeaux que, très démocratiquement, le peuple français leur a abandonnés. N'en déplaisent aux tenants paranoïaques du « complot » , c'est bien en étant élus que nos présidents président.

    C'est une galéjade de croire qu'il en sera autrement demain. Si, par exemple, DSK, l'expert en … Porsche, gagne la présidentielle , ce sera si une majorité de français le veulent , si et seulement si.

    Manquent-ils d'informations ces compatriotes ? Sont-ils idiots ? Veules ?

    Certainement pas, c'est en toute conscience qu'il font et feront leur choix, malgré toutes les conséquences catastrophiques prévisibles sur leur vie quotidienne. Bien sûr, les politologues assermentés, les sociologues médiatisés, les spécialistes autoproclamés, les psychologues de Secret story trouveront toutes les explications convenues et rassurantes incluant la nécessaire et inévitable évolution des temps, la sainte prise de conscience de l'utilité sans faille de la mondialisation, le respect des droits de l'homme, la victoire de la diversité.

    Mais le peuple des catacombes, le plus éclairé, car vivant dans la nuit de l'abandon et de la pauvreté, y verra des réalités plus dérangeantes : la paresse, le conformisme et la peur.

    La paresse de se reconstruire une identité contre les médias, nouveaux professeurs Diafoirus d'un totalitarisme où comme écrivait corneille :  « Les visages souvent sont de doux imposteurs, et où de beaux semblants cachent des âmes basses ! ».

    Le conformisme avec comme idéal premier de naître avec les pompes funèbres payées d'avance et se fondre dans la masse des zombis, surtout sans se faire remarquer, pour suivre sa petite route avec sa petite auto jusqu'à sa petite maison préférant la chaleur bourgeoise du foyer à l'air pur des glaciers.

    La peur de combattre dans nos rues les armes à la main pour conserver, oui conserver contre les assauts des vandales, les valeurs ancestrales de nos lignées.

    Au fond ces commémorations, sans vergogne, des hontes d'hier, préparant celles de demain, sont une façon déguisée pour casser les rotules à l'animal et mépriser la loi naturelle.

    Aucune bête au monde ne se laisserait manipuler, tourmenter ou martyriser, depuis des décennies comme notre peuple a pu l'accepter.

    Les coups de griffes auraient jailli, les crocs auraient déchiqueté.

    Aucune bête sauf le chien, ce loup brisé, apprivoisé, domestiqué comme esclave.

     

    Sándor Petőfi, poète et âme de la révolution hongroise de 1848 qui trouva la mort au combat écrivit deux textes un pour les chiens l'autre pour les loups.

    Les chiens : « Sous le ciel bas et nuageux, la tempête fait rage. Sans arrêt tombent pluie et neige

    Filles jumelles de l’hiver. Que nous importe, il fait si doux dans notre coin de cuisine, notre bon maître qui nous aime a permis que nous y restions. Aucun souci de nourriture quand finit le repas du maître, il reste toujours à sa table des reliefs qu’il nous abandonne … Le fouet il faut le reconnaître claque parfois sur nos échines. Cela fait mal, évidemment, mais plaie de chien se cicatrise. Une fois tombée sa colère, le maitre à nouveau nous appelle et nous venons lécher, ravis,la semelle de ses souliers. »

    Les loups : « Sous le ciel bas et nuageux, la tempête fait rage. Sans arrêt tombent pluie et neige

    Filles jumelles de l’hiver. Ici règne la désolation et un désert nous environne. Il n’y a même pas un petit buisson qui nous protège. Au dehors il y a le froid et la famine en dedans. Double ennemi, double tourment qui nous harcèle sans répit. Mais encore un ennemi, le chasseur et son fusil. Voyez la neige rougie par notre sang qui s'enfuit. Nous avons froid, nous avons faim et le flanc transpercé de balles. Voilà notre sort horrible, mais vivons et mourrons libres. »

     

    A chacun librement de choisir quel sorte d'animal français nous voulons être.

    Alors, au lieu, la larme à l'œil , de commémorer, de gémir, de regretter ou d'encenser, nous redeviendrons ce peuple fauve, renversant les idoles de mauvais plâtre.

    Nous crierons de nouveau l'adresse du Commandant Changarnier à ses hommes le 24 novembre 1836 : «  Soldats, ils sont six mille, vous êtes trois cents. La partie est donc égale. Regardez-les en face et tirez juste. »

    Peu importe notre couleur de peau, notre religion, notre origine sociale et notre cosmogonie, nous repartirons ensemble à la conquête de l'Histoire.

     

    Jean-Marc DESANTI 

     

    Lire aussi sur -----> http://www.armees.com/info/actualites/commemorer-hier-ou-combattre-demain,42276.html

                                     http://voxfnredekker.canalblog.com/archives/2011/05/08/21088049.html

                                     http://www.legaulois.info/2011/05/commemorer-hier-ou-combattre-demain-par.html

                                     http://jean-marielebraud.hautetfort.com/archive/2011/05/10/le-billet-de-jean-marc-desanti.html

                                      

     
  • Et le déshonneur et la guerre !

     

    A knight20templar20112013122006.jpg
    « Des gouvernements de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l’honneur. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. »

    Charles de Gaulle

    On a donc annulé l’Apéro géant Saucisson et Pinard de La Goutte d’Or !

    Il est donc impossible pour un citoyen européen, de festoyer avec les produits de son terroir, dans la lignée de Bruegel quand la rue et la place étaient des lieux de rendez-vous et de divertissements  : jeux d’hiver, carnaval, procession et kermesse, danses ou rites campagnards.

    L’État français sait parfaitement qu’aucun participant à cet évènement n’aurait physiquement agressé un allogène . Il sait tout aussi bien que la réciprocité n’est pas vrai. Le risque considéré était de voir de violentes altercations meurtrières ayant leurs origines chez les habitants de ces quartiers qui considèrent nos lieux publics comme leur espace privé, avec leurs propres lois, étrangères à nos principes républicains. On peut toujours invoquer, dans les médias aux ordres, une manipulation nécessairement occulte de « l’extrême droite ». On connaît le proverbe « quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage », mais là on dépasse toute mesure dans l’abjection. En effet ce ne sont pas moins de 23 associations, mouvements, organisations ou formations politiques qui avaient appelé à « teuffer » français, dont excusez du peu :

    • Cercle d’étude de réformes féministes, association pour « la défense des intérêts des femmes, l’étude et la promotion de réformes féministe »

    • Debout la République

    • La Droite libre, « mouvement libéral-conservateur associé à l’UMP »

    • Free World Academy, « think tank » de « diffusion d’études, d’essais et de concepts destinés aux décideurs et aux intellectuels du monde libre »

    • les Jeunes Pour la France (JPF), mouvement de jeunes du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villier

    • Rassemblement pour l’indépendance de la France présidé par Paul-Marie Coûteaux, ancien député au Parlement européen

    • Résistance républicaine, organisation de « défense de la République et de ses fondamentaux hérités de l´histoire et des lumières », présidée par Christine Tasin

    • Riposte laïque, « journal des esprits libres, pour l’égalité hommes-femmes, pour la République sociale », dirigé par Pierre Cassen

    • Union des athées

    • l’Union gaulliste, association ayant pour but de « de redonner vie à la démocratie en réaffirmant que celle-ci n’a de sens que si elle s’incarne dans la souveraineté du peuple, dans la solidarité du peuple, dans la solidarité de la Nation, et dans les valeurs républicaines »

    • Vérité Valeurs & Démocratie, association ayant pour but de défendre « la démocratie, la laïcité et les droits de l’Homme »

    Oui, en effet, de dangereux fascistes n’est-ce-pas ?

    Bien sûr que non ! L’inquiétude de nos gouvernants hypocrites était de vivre en direct, la démonstration de la rupture totale et irrémédiable entre les patriotes laïques et les « indigènes de la république ». En d’autres termes de ne plus pouvoir cacher que ce ne sont pas de simples tensions communautaires qui agitent notre pays, mais bien la mise en place, sur notre sol, de notre part, nous français des lumières, d’une véritable lutte anticoloniale. Nous refusons l’occupation de notre terre, la persécution de notre population, les atteintes intolérables au premier des droits : celui d’aller et venir librement partout en France.

    Il est assez facile de parler de la ligne de démarcation et de la Résistance de 1940, mais en 2010, ici et maintenant, des rues de France, des quartiers sont occupés et finalement annexés car nos us et coutumes y sont interdits.

    Parce que c’était quoi un collaborateur en 1940 ? C’était celui qui tolérait et encourageait par ses actes la destruction de la singularité, de l’identité française, celui qui faisait de « l’intelligence avec l’ennemil’état de fait », qui croyaient encore aux valeurs de la république malgré un gouvernement de soumission, qui combattaient l’acceptation de la politique économique et sociale de la tonte du mouton français pour nourrir le loup irrespectueux, conquérant et Souilleur d’âmes. ». Et, en face , qui résistait ? C’était celles et ceux qui refusaient «

    Le président Sarkozy commémore. Il s’est même rendu à Londres ! Plût-il à Dieu qu’il y restât pour organiser la Résistance contemporaine ! Les décisions d’interdiction, comme d’ailleurs la scandaleuse réforme des retraites, sont de véritables oukases où se confondent vitesse et précipitation. C’est toujours la marque des pouvoirs, exécutants provisoires de causes étrangères.

    Les résistants d’aujourd’hui sont bien semblables à l’armée des ombres de la Bataille du rail et du Vercors. On les insulte, les raille, on les traque et certains refusant de baisser les yeux sont poignardés à mort.

    Il ne faut pas s’inquiéter si pour l’instant rien ne bouge vraiment. La canaille, morne plaine, est toujours du côté du pouvoir légal … Jusqu’au moment où celui-ci s’effondre.

    Alors pour faire oublier sa coupable léthargie, on sort les piques pour y accrocher de tristes trophées : les têtes grotesques et sanguinolentes des collaborateurs … leurs anciens maîtres.

    Jean-Marc DESANTI

  • Burqa : Courage, fuyons !

    Burqa%20sexy%202.jpg

    On apprend, à l’école de guerre, qu’il faut toujours attaquer l’ennemi à un endroit précis : dans son « ventre mou ». Le problème avec la démocratie occidentale c’est qu’elle est par nature tout en « ventre mou ». Des sectes islamistes veulent imposer la burqa ? On organise des débats, on crée des commissions parlementaires, des chargés de mission, on consulte des « observatoires » et si, en plus, on peut faire repentance …

    L’autorité politique garante de la constitution et surtout des fondements historiques de la nation se place majestueusement « au dessus de la mêlée » pour ne froisser aucune susceptibilité.

    Le droit à la différence devient le droit à l’invasion et à la sécession. La défense nationale n’existe plus. La France possède alors une arme nucléaire aussi inefficace que celle d’Israël. Les barbares descendent du cheval de Troie que généreusement notre démocratie a construit et entretenu. Plus extraordinaire encore est la fuite devant l’affront et le combat à mener en présentant l’argument d’une incommensurable mauvaise foi : « Pourquoi interdire le niqab et la burqa si ce n’est encore que le fait d’une minorité ? ».

    Ah les tartuffes ! Les crétins Cocaïnomanes qui nous servent de « responsables politiques » attendent sûrement des islamistes majoritaires pour interdire une coutume ethnique destructrice de l’Agora !

    Autrement dit : « Transformons la France en Kosovo et peut-être pourrons-nous justifier de dures mesures regrettables ».

    Attendre c’est couver une guerre civile impitoyable où comme toujours, pour le coup, les innocents massacrés des deux communautés seront majoritaires !

    Alors les vieux gaulois de souche ou d‘adoption, écrasés par la crise économique et identitaire se retournent, une fois encore, comme à Hénin-Beaumont, vers les « nationalistes » du FN, dont les jean-foutre du système, experts en reniement ( tous partis confondus ), voudraient, en nous donnant cet os à ronger nous distraire de leurs balourdises politiques .

    Les escrocs d’une V° république trahie et dénaturée ont depuis des années reculé sur toutes les valeurs fondatrices du destin commun de la patrie : la droite et la gauche s’enfermant dans une vision purement économique et sociale dans son analyse des « cités ». Le slogan n’est plus « plutôt rouge que mort » mais « plutôt dhimmis que mort ».

    Ils reculent et sont tellement humanistes qu’ils inventent une laïcité qui sacrifie sur l’autel des « droits de l’Homme », d’abord leurs propres citoyens.

    Nous sommes ces citoyens. Nous faisons partie d’une vieille cité judéo-chrétienne appelée France, héritière héroïque des « hussards noirs de la république » soutenue par l’anarchiste Kropotkine pendant la grande guerre et martyrisée par les islamistes de la Brigade nord-africaine de la gestapo de la rue Lauriston. Cette France qui a laissé tant de jeunes morts sur les champs de bataille qu’elle peut s’enhardir encore à croire en sa pérennité.

    Les islamistes manipulateurs de burqa et leurs épigones sont nos ennemis. Ils creusent les tombes des athées, des chrétiens, des juifs et des musulmans.

    Car les musulmans courageux, ouverts et fraternels mais « tolérants » jusqu’à défendre les Belphégors ne seront pas épargnés par l’égorgement rituel. C’est leur sort épouvantable sur toutes les terres d’Islam où sévissent les psychopathes enturbannés.

    «  L’Égalité, la vraie, est à qui la mérite, la commune est en lutte … » Caussimon

    Jean-Marc Desanti

    http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article1094

    http://www.resiliencetv.fr/?p=4633

  • Les Etats-Unis fomentent une "révolution de velours" en Iran

    webIRAN-THE-NEXT.jpg

    TEHERAN, 20 janvier - RIA Novosti. Les Etats-Unis déploient d'intenses efforts afin de provoquer en Iran une "révolution de velours" censée renverser le régime islamique en place, a déclaré lundi le chef du Département du contre-espionnage du ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité, rapporte la TV locale.

    "Les Etats-Unis utilisent leurs services de renseignement dans différents pays de la région, y compris aux Emirats arabes unis, en Turquie, en Azerbaïdjan et au Koweït, afin de déclencher une "révolution de velours" en Iran", a indiqué le représentant des services spéciaux iraniens, commentant la récente arrestation de quatre citoyens iraniens.

    La semaine dernière, le porte-parole du pouvoir judiciaire de la République islamique, Alireza Djamchidi, a annoncé l'arrestation de quatre Iraniens soupçonnés de fomenter un coup d'Etat avec le soutien de l'administration américaine.

    "Ces quatre individus ont collaboré avec les services spéciaux des Etats-Unis, exécutant à la lettre toutes leurs indications", a indiqué le chef du Département du contre-espionnage, dont le nom n'est pas divulgué.

    Selon ce dernier, plusieurs dizaines de personnes figurent dans le dossier concernant le "réseau" chargé de renverser le régime iranien en place. L'administration américaine a dépensé près de 32 millions de dollars afin de financer ladite cellule.

    "Très prochainement, les médias iraniens rendront publiques les dépositions de certains agents arrêtés qui raconteront les plans des Etats-Unis",

  • Gaza : l’évolution minute par minute

    Jeudi 15 janvier, à 18h09 : Des sources du Hamas confirment la mort de Saïd Sayyam, de son fils Mohammed et de son frère Khaled, dans un raid le visant à Beit Lahiya. Khaled Mechaal affirme que le martyre de Sayyam ne fait que renforcer la résistance et promet que « l’après Gaza » ne sera jamais comme « avant Gaza ».

    Jeudi 15 janvier, à 17h16 : Les médias israéliens affirment que Tsahal a visé, ce jeudi, le ministre de l’Intérieur et chef radical du Hamas, Saïd Sayyam. On ignore s’il a été touché dans l’attaque menée à Jabaliya, ou dans la maison de son frère Khaled, détruite à Gaza-ville.

    Jeudi 15 janvier, à 16h42 : La télévision égyptienne croit savoir que la réponse israélienne à la médiation du Caire serait positive.

    Jeudi 15 janvier, à 16h27 : La télévision « Al Arabiya » souligne que Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, citant les Egyptiens, a estimé que « les prochaines heures seront décisives ». On ignore le sens de ces propos, mais il pourrait s’agir des suites de la visite du conseiller israélien Amos Guilad au Caire, pour examiner la médiation ; ou de l’avancement de l’armée israélienne sur le terrain, avec le contrôle de Gaza ; ou encore des résultats sur le terrain du commet du CCG à Riyad. [NDLR : Car, il est désormais admis que le conflit n’implique plus les seuls Israéliens et les factions palestiniennes. C’est un conflit régional qui se déroule à Gaza, opposant l’Egypte, l’Arabie, la Jordanie, l’Autorité palestinienne et Israël, d’une part, à l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et le Jihad islamique d’autre part (auxquels s’ajoutent le Qatar et le Venezuela)].

    Jeudi 15 janvier, à 16h17 : Trois blessés graves sont enregistrés à Beer Shiva, après l’explosion d’un missile Grad tiré il y a quelques minutes depuis Gaza.

    Jeudi 15 janvier, à 16h15 : De nouveaux tirs de missiles ont visé Beer Shiva. Selon « Al Arabiya », les palestiniens ont tiré 25 missiles ce jeudi, dont les derniers, de type Grad, viennent de toucher la ville de Beer-Shiva, dans le Néguev. Il y aurait eu des blessés.

    Jeudi 15 janvier, à 16h10 : La maison de Khaled Sayyam, le frère du ministre de l’Intérieur du gouvernement issu du Hamas, Saïd Sayyam, a été complètement détruite. Une bombe l’a touchée de plein fouet, provoquant un trou de dix mètres de diamètre et de plusieurs mètres de profondeur. Les secouristes sont en train de sortir les cadavres sous les décombres.

    Jeudi 15 janvier, à 16h03 : Selon « Al Arabiya », Amos Guilad, le conseiller du premier ministre israélien Ehud Olmert vient de quitter le Caire, après un entretiens avec les Egyptiens concernant la médiation. Il doit transmettre ses conclusions au gouvernement, lequel doit donner sa réponse dans deux jours. Mais « Al Arabiya » croit savoir que la visite de Guilad en Egypte pourrait aboutir à un cessez-le-feu que décrèterait Israël dans les heures à venir. Ce qui expliquerait la violence des bombardements de ce jeudi, en guise de « bouquet final » avant l’arrêt des hostilités.

    LIRE LA SUITE : http://mediarabe.info/spip.php?article1633

  • مقاتلات أميركية تقصف معسكرات داخل سوريا لمجموعات مقاتلة تتحضر للانتقال إلى العراق

    f620cd9.jpg

    شنّت مقاتلات أميركية غارات عنيفة على مواقع في منطقة بوكمال السورية الواقعة على الحدود مع العراق أسفرت عن سقوط عدد من القتلى والجرحى. وقالت وكالة الانباء السورية "سانا" ان أربع مروحيات اميركية شاركت في الغارة على مبنى مدني تحت الانشاء في منطقة البوكمال، وأطلقت النار على العمال داخل المبنى وقتلت ثمانية مواطنين من بينهم زوجة حارس البناء ، كما ذكر التلفزيون السوري ان جنودا اميركيين اقتحموا مبنى في المنطقة خلال الغارة، في وقت أكدت مصادر مطلعة لموقع "nowlebanon.com" أن العملية استهدفت معسكرات تدريبية تابعة لمجموعات مقاتلة تتحضر للإنتقال إلى العراق.

    وعلم موقع "nowlebanon.com" أيضاً ان العميد السوري جامع جامع، الذي تولّى مسؤوليات أمنية في لبنان إبّان فترة تواجد القوات السورية فيه، قد تولى بعد ترقيته منذ أشهر المسؤولية الأمنية في المنطقة المستهدفة الواقعة على عمق 8 كيلومترات داخل الأراضي السورية. 

    هذا واستدعت وزارة الخارجية السورية القائم بالاعمال في السفارة الاميركية في دمشق وابلغته "احتجاج وادانة سوريا للاعتداء الخطير" الذي حصل. وقالت "سانا" انه تم "تحميل الادارة الاميركية المسؤولية الكاملة عنه". كما تم استدعاء القائم بالاعمال العراقي الى وزارة الخارجية للغرض

    Raid américain en Syrie

    Alors que Damas a confirmé que le bombardement américain a visé des civils, en dévoilant leur identité, le site libanais "Now Lebanon" affirme que le raid américain a visé un camp où s’entraînaient des terroristes, avant de passer en Irak.

    Selon « Now Lebanon », l’opération héliportée de l’armée américaine en Syrie a eu lieu à huit kilomètres à l’intérieur du territoire syrien, contre des cellules terroristes entraînées en Syrie avant de rejoindre le théâtre irakien.

    Selon la même source, le haut officier syrien Jameh Jameh, qui avait servi au Liban jusqu’au retrait syrien (avril 2005) consécutif à l’assassinat de Rafic Hariri (et qui avait été interrogé par la Commission d’enquête internationale pour son rôle dans cet assassinat), a été récemment promu et nommé responsable de la sécurité de la région visée par le raid américain (Deir Ez-Zor).

    Selon Zouhair Ibrahim, correspondant de la télévision « Al Arabiya » à Damas, souligne ce soir que Damas a reconnu l’attaque américaine, et affirme qu’elle a fait huit morts, tous des civils. Le ministère syrien des Affaires étrangères a convoqué les chargés d’affaires américain et irakien, en poste à Damas, pour protester contre cette agression. La Syrie s’en prend violemment à l’administration américaine, responsable de cette attaque, et à Bagdad, puisque les appareils américains ont utilisé le territoire irakien pour mener leur opération.

    MediArabe.info

  • Document choc : Entretien avec Ayman Al-Zawahiri coordonné par le Centre Médiatique Al Fajr et la Production Médiatique As-Sahab

    zawahiri21jun2006rel01_1.jpg

    Transcription française :

    RafidaynCenter Publications

     

    Au nom d’Allah, et toutes les louanges sont à Allah, que les prières et la paix soient sur le Messager d’Allah, sur sa famille, ses compagnons et ses alliés.

    Mes frères Musulmans de toute part: que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde d’Allah et Ses bénédictions.

    En outre:

    Je remercie tous ceux qui ont porté un intérêt à l’invitation d’as-Sahab pour une rencontre ouverte avec moi, et je remercie particulièrement les soldats inconnus assignés à nos lignes de front dans le média Jihadique. Qu’Allah les récompense pour les efforts qu’ils ont accompli pour cette rencontre, et j’espère qu’Allah nous guidera dans ce qu’Il aime et dans ce dont Il est satisfait, et que les questionneurs en trouveront un bénéfice pour eux-mêmes. Et j’espère que ceux qui ont envoyé des questions n’ont pas été contrariés par l’attente entre le moment où ils ont posé les questions et la publication des réponses. Allah sait que j’ai fait de mon mieux pour répondre rapidement aux questions, mais il y a certaines circonstances qui s’imposent, par exemple, l’insistance des frères qui se chargent de la sécurité sur le fait que certaines procédures peuvent être suivies en communication, et - par exemple - ma préférence à donner priorité sur toute autre réalisation à la production du livre « L’Exonération », qui répond aux ambiguïtés de ce qui fut appelé le « document de la guidance du Jihad », ou - après examen - le « document mettre le Jihad à genoux ». Et louange à Allah pour avoir rendu ceci possible, et auprès de Lui nous cherchons de l’aide pour toutes les bonnes choses.

    J’avais l’intention auparavant, à l’arrivée des questions, de répondre à chacune d’entre elles qui m’atteindraient, à l’exception de deux types de questions: celles qui concernent les divergences personnelles et les querelles, et celles qui concernent les affaires de sécurité. Cependant, j’ai vu que les frères m’ont honoré avec un flot de questions auxquelles je ne peux répondre entièrement. J’ai donc cherché la guidance d’Allah et j’ai choisit parmi elles 90 questions, qui en réalité dépassent les 100, car beaucoup de questionneurs en ont posé plusieurs. Je pense que celles que j’ai sélectionnées sont les plus importantes questions, et je pense que les réponses répondent à la plupart des questionneurs, car il y a beaucoup de questions qui se répètent. Celui qui écoute et celui qui lit remarquera que j’ai donné plus de place aux questions des opposants, en dépit du fait qu’elles soient moins nombreuses que celles des supporteurs, et ce dans le but d’encourager les opposants à éclaircir leurs objections afin d’y répondre et de réfuter et que les preuves des Moujahidines soient montrées.

    A la vue du grand nombre de questions, j’ai jugé bon  de répandre mes réponses dans deux fascicules. Je commence avec le premier fascicule, et je dis, en cherchant l’aide d’Allah:

    Dans un premier temps, je répondrais en détail, puis je mentionnerais les questions qui se répètent et celles qui sont similaires auxquelles j’ai déjà répondu.

    J’ai aussi divisé les questions en groupes autant que possible, car le questionneur peut poser plusieurs questions sur plus d’un sujet.

    Et c’est pour Allah que nous œuvrons et c’est Lui qui guide dans le chemin. Je n’ai aucun pouvoir d’accomplir quoi que ce soit si ce n’est à travers Allah. En Lui je place ma confiance et c’est vers Lui que je me tourne.

    Je commence avec le premier groupe, qui concerne le meurtre d’innocents.

    LIRE LA SUITE : http://mecanopolis.wordpress.com/2008/10/04/rencontre-ouverte-avec-ayman-zawahiri-traduction/

  • IRAN : Nouveaux tirs de missiles

    iran-missiles_484.jpg

    Malgré une mise en garde lancée par les États-Unis, l'Iran a procédé, aujourd'hui, à une nouvelle série d'essais de missiles dans le cadre d'exercices militaires qui font monter la tension dans la région depuis maintenant trois jours.

    Selon la télévision iranienne, les Gardiens de la Révolution ont testé jeudi plusieurs missiles sol-mer, mer-sol et sol-sol dans le golfe Persique. L'Iran a également procédé à l'essai de la torpille iranienne à grande vitesse Hout.

    Mercredi, les Gardiens de la Révolution, qui sont les troupes d'élite de la République islamique, ont testé neuf missiles, dont un Shahab 3, capable d'atteindre Israël et des bases militaires américaines au Proche-Orient.

    Washington hausse le ton

    De passage à Tbilissi, en Géorgie, la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice a averti Téhéran que les États-Unis renforçaient leur présence militaire dans la région pour y assurer la sécurité et défendre leurs alliés, dont Israël.

    « Nous défendrons les intérêts américains et les intérêts de nos alliés. Nous prenons très au sérieux nos obligations de défendre nos alliés et nous avons l'intention de le faire », a déclaré Rice.

    La chef de la diplomatie américaine a ajouté que Washington était déterminé à « empêcher l'Iran de menacer nos intérêts ou les intérêts de nos amis et alliés [...]. Je ne pense pas que les Iraniens se posent trop de questions sur la capacité et la puissance des États-Unis pour faire cela ».

    Cette mise en garde de Washington survient à la suite d'un regain de tensions dans le golfe Persique en raison de cette série d'exercices militaires, baptisés Grand Prophète 3.

    Ces exercices, qui comprennent l'essai de plusieurs types de missile à courte et moyenne portée, surviennent alors que la tension est vive entre l'Occident et Téhéran, qui refuse de suspendre son programme nucléaire et qui multiplie les menaces à l'endroit d'Israël.

    Les États-Unis et Israël menacent régulièrement d'attaquer les installations nucléaires de l'Iran si Téhéran refuse de coopérer avec la communauté internationale. Des discussions particulièrement difficiles à ce sujet sont en cours.

    « Le but de ces exercices est de montrer que nous sommes prêts à défendre l'intégrité de la nation iranienne », a déclaré mercredi le commandant des forces aériennes des Gardiens de la révolution, Hossein Salami, à l'agence Al-Alam. « Nos missiles sont prêts à être lancés n'importe où, n'importe quand, vite et avec précision ».

    En plus du Shahab 3, d'une portée d'environ 2000 kilomètres, des missiles Zelzal, d'une portée de 400 km, et Fateh, d'une portée d'environ 170 km, ont également été testés lors de ces manoeuvres militaires, baptisées Grand Prophète 3. Tous les missiles iraniens étaient armés de charges conventionnelles lors de ces exercices.

  • Pour empêcher la guerre, ou la retarder, l’Iran allume un contre-feu régional grâce au terrorisme سپاه پاسداران انقلاب اسلامى,

    2ddcc44a-1237-11dd-b282-4e91f263cfff.jpgAu moment où les Gardiens de la Révolution (سپاه پاسداران انقلاب اسلامى,)  organisaient d’importantes manœuvres maritimes et terrestres en Iran, pour prouver leurs capacités à riposter contre toute attaque israélienne ou américaine, la région connaît une flambée de violence tous azimuts. L’Iran en serait l’organisateur dans un double objectif.

    Parallèlement à la montée de la tension entre la communauté internationale et l’Iran dans le dossier nucléaire, tension marquée ces derniers jours par les manœuvres américaines dans le Golfe, suivies d’exercices iraniens et de tirs de missiles de longue portée, les opérations terroristes se sont multipliées dans la région, notamment dans les pays où la République islamique possède de l’influence, directement par les antennes locales du Hezbollah, ou indirectement par Al-Qaïda dont les dirigeants sont hébergés en Iran et exploités par ses Services.

    Ainsi, au Soudan, une attaque contre les forces africaines stationnées au Darfour a fait ce mercredi cinq morts et une quinzaine de disparus ; en Turquie, une fusillade visant le consulat américain a fait six morts ; en Irak, les attentats se succèdent avec leurs lots de victimes. Le dernier en date vient de frapper Mossoul, ce mercredi, faisant sept morts et une vingtaine de blessés... Vue sous cet angle, l’attaque qui a visé l’ambassade d’Inde à Kaboul, faisant 41 morts et 140 blessés, pourrait avoir été fomentée par Téhéran, d’autant plus que l’Afghanistan l’a attribuée aux Services d’un pays voisin. Après le démenti du Pakistan, l’Iran reste le principal suspect.

    Il s’agit d’une démonstration de force réalisée par les Iraniens pour prouver leurs capacités de nuisance en cas d’attaque contre leurs sites nucléaires. Ils avaient promis de brûler Tel-Aviv, de détruire la flotte américaine dans le Golfe et de s’en prendre aux intérêts américains dans la région. A travers le terrorisme en Irak, en Afghanistan, en Turquie, au Soudan et dans d’autres pays et monarchies du Golfe, ainsi qu’à Gaza et en Egypte, au Liban et bien au-delà, Téhéran cherche à déstabiliser ses adversaires régionaux et à dissuader Washington et Tel-Aviv de s’aventurer dans un conflit armé. Les Iraniens rappellent aussi que leur bras est long, et qu’il est capable de déstabiliser l’ensemble de la planète. Le président syrien, Bachar Al-Assad, l’avait promis lui aussi à Ban Ki-Moon. Aujourd’hui, réhabilité par la France, Assad délègue sa sale mission à Mahmoud Ahmadinedjad. Assad aura donc tout le loisir et le plaisir de se consacrer à « caresser » la France et à l’endormir, pour mieux la berner. Il pousse son machiavélisme à son comble et projette de nommer à Paris son futur ambassadeur à Paris en la personne de Haïtham Staïhi, membre du commandement du Baas syrien [En outre, la France aurait accordé 75 visas à la délégation syrienne qui doit accompagner le Président Assad au sommet de l’UPM, le 13 juillet. Parmi les dirigeants syriens qui « honoreront » la France, le 14 juillet, figure notamment le beau-frère Assef Chawkate. Son épouse (sœur du Président) Bouchra Al-Assad serait déjà à Paris depuis trois jours. Elle s’affaire à mettre à jour sa garde-robe, profitant des soldes parisiens, ont ironisé des sites syriens]. Cette évolution était prévisible. Les stratèges syriens l’avaient planifiée et dévoilée à travers l’interview de Bachar Al-Assad à « France 2 », en mars 2007.

    Khaled Asmar ( MAI )

  • Ayman Al-Zawahiri : A l’occasion de l’anniversaire de la Naksa القاعدة, ايمن الظواهري

    Au Nom d’Allah, et toute la louange est à Allah, et que la paix et le salut soient sur notre prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

    Ô frères Musulmans partout dans le monde, que le salut ainsi que la miséricorde d’Allah et Sa bénédiction soient sur vous.


    Il y a de cela quarante et un ans, notre Oumma a été confrontée à la pire catastrophe qu’elle n’ait jamais eue, la Naksa (le revers) de 1967. Cette catastrophe dont nous souffrons encore jusqu’à présent, qui a été le tournant de notre histoire, de nos vies ainsi que des vies des prochaines générations.

     

    Les gens de notre Oumma, particulièrement ceux dans la région Arabe, ont été profondément touchés, certains ont été affectés de manière positive et ont débuté la recherche sincère des causes derrière cette catastrophe. Ainsi, Allah les a guidés vers le chemin du salut, qui est de s’en tenir fermement au Coran, de pratiquer l’Islam pleinement et de suivre le chemin qui nous est donné par Allah. Alors ils ont adhéré au chemin de l’Islam, de la véracité et la sincérité, et ont réalisé combien de problèmes et de catastrophes les chemins séculaires déviants ont apporté à la Oumma.

    Ainsi, ils se sont attachés à leur religion et croyance, réalisant que les droits de la Oumma ne reviendraient pas sans sacrifices. Ils ont donc sacrifié et sacrifient toujours, ils sont restés fermes et le sont toujours, ils n’ont jamais fait de compromis et ne le feront jamais par la Grâce d’Allah.

    Au contraire, d’autres ont été négativement affectés par le revers de 1967, ils sont tombés et continuent de tomber plus bas encore, tout d’abord par l’acceptation de la Résolution 242, jusqu’à ce qu’ils collaborent directement avec le MOSSAD en les menant à leur propre peuple, en les torturant et en les tuant pour la sécurité d’Israël.

    Parler de la Naksa de 1967 nous prendrait trop de temps, alors je ne donnerais que des conseils à propos de cette catastrophe majeure dont les effets nous font encore souffrir jusqu’à présent.

    Cet échec a révélé à quel point notre gouvernement était corrompu, jusqu’à ce que son armée, qui continu de harceler et d’humilier les civils, se soit enfuit du champ de bataille après seulement six heures de combat.

    Le commandement militaire et politique qui nous a apporté la pire catastrophe de notre histoire courante est le même commandement qui a transformé les prisons militaires d’Egypte en un abattoir pour la jeunesse Musulmane. Et a envoyé ses troupes pour combattre contre l’inconnu et de subir des pertes au Yémen et au Congo, mais qui lorsque le moment de combattre fut venu, s’est enfui.

    Ce revers a révélé l’ampleur de la destruction dont nous avons souffert à cause des régimes laïques, qui détruisent toujours nos communautés et nos pays, et qui nous ont apporté la plus grande catastrophe de notre histoire courante de 1948 jusqu’à aujourd’hui.

    Même la victoire partielle qui a été accomplie le 6 octobre 1973 fut rapidement gaspillée par le commandement traître, où après seulement un jour de guerre « Al Sadat » envoya son fameux télégramme aux américains, disant qu’il n’était pas disposé à approfondir les affrontements ou à élargir la confrontation, puis la réponse américano-israélienne fut le très lourd bombardement de la Syrie et de l’Egypte, ainsi que le siège de la Troisième armée.

    Ce revers a révélé l’effondrement des régimes Arabes et leur échec total pour protéger la Oumma Musulmane, ses richesses et ses lieux saints, mais il a révélé que ces régimes étaient la cause principale de ses calamités et catastrophes.

    Le revers a aussi révélé que le régime en Palestine n’a d’autre principe ou valeur que celui de maintenir les tyrans sur les chaises du pouvoir. Ce régime qui continue de marchander avec la question Palestinienne, est le régime qui a commencé la série des compromis, qui a abandonné les 4/5ème de la Palestine et est le même régime qui assiège Gaza aujourd’hui pour la soumettre à la volonté israélienne, et pour torturer ses gens afin d’en obtenir des informations puis les remettre à la CIA et au MOSSAD.

    Ce revers a exposé les graves faiblesses du nationalisme Arabe qui a vendu la question Arabe la plus importante pour un vil prix, et ses symboles de rébellion se sont transformés en des agents pour l’Amérique et Israël. Ils avaient pour habitude de dire « nous coopérerons avec le Satan lui-même pour libérer la Palestine », alors ils ont coopéré avec le Satan et ont perdu la Palestine, ils ont oublié la parole d’Allah qui dit: Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu d’Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. Il leur fait des promesses et leur donne de faux espoirs. Et le Diable ne leur fait que des promesses trompeuses. (An Nisa :119/120)

    Cet échec a également révélé que le salut de cette Oumma est le Jihad, et les gouvernements vendus, thésaurisés, siègent à leurs sujets, les pourchassent et les torturent, mais les instituts Musulmans attendent la permission des présidents pour lancer le Jihad ; et pour faire plus court, ils feraient mieux de demander l’autorisation du César de la Maison Blanche.

    Ainsi, les fils de la Oumma doivent détruire les restrictions des régimes traîtres et la fragilité des instituts, et se précipiter vers le Jihad et soutenir les Moujahidines, car le Jihad est à présent une obligation religieuse qui incombe à chaque Musulman, et chaque Musulman sera questionné à ce sujet.

    Gaza la prisonnière, qui a été perdue par le régime laïque corrompu, est jusqu’à aujourd’hui assiégée par le même régime, et le siège se resserre de plus en plus autour d’elle, pour la faire s’agenouiller devant les envahisseurs Sionistes. Et le Sinaï violé, qui a perdu sa souveraineté, vendu par les dirigeants traîtres, qui l’ont accepté sans souveraineté pour protéger les frontières d’Israël ; à présent ses fils sont tués et torturés pour la protection de la corruption israélienne sur ses terres. Ses gens sont torturés pour leur soutient au peuple de Gaza.

    C’est pourquoi je dis à mes frères Musulmans à Gaza que celui qui vous assiège est un traître criminel ennemi d’Allah et de Son messager, du soldat des forces de sécurité qui protège la trahison, jusqu’à Hosni Mubarak.

    Et il est de votre droit d’entrer en Egypte chaque fois que vous le souhaitez, et de détruire les barrières de la trahison chaque fois que vous le souhaitez, et celui qui vous fait face ne devrait blâmer que lui-même, car l’Egypte n’est pas la ferme privée de Hosni Mubarak et de son fils, Allah a fait de son peuple des créatures libres et Il ne les a pas crée comme propriétés à vendre ou à hériter.

    Je dis à mes frères Musulmans au Sinaï, aidez vos frères à Gaza, participez à leur combat avec tout ce que vous pouvez, et s’ils œuvrent à briser la barrière de la trahison, brisez la avec eux.

    Cette honteuse clôture empêche la nourriture et les médicaments de parvenir à nos gens à Gaza, mais elle permet et accueille le passage de 50.000 touristes israéliens lors de la fête de Pâques afin qu’ils pratiquent leur corruption sur les plages du Sinaï.

    Le frère Musulman de Gaza est empêché d’atteindre ses frères en Egypte mais les touristes israéliens entrent en Egypte sans même un visa, pour que les traîtres développent leur scandaleux argent issu du commerce de la corruption au Sinaï.

    Cette clôture honteuse est un sinistre fruit des fruits du traité (de Sykes-Picot), auquel les régimes Arabes traîtres ont adhéré, cette clôture qui n’a jamais été présente dans l’état du Khalifa Islamique qui défendait la Palestine jusqu’à son effondrement, alors les fils Arabes du traité (de Sykes-Picot) sont arrivés pour la vendre (la Palestine).

    Ce revers a révélé que le régime Arabe traître ne demandera pas les droits des prisonniers égyptiens qui ont été abandonnés par les chefs de l’échec, et laissés en proie à Israël, et comment demanderait-il après eux, alors qu’il capture les fils de Gaza pour leur soutirer des informations qu’il remet ensuite aux Juifs?

    Ô mes frères Musulmans, nous devons comprendre la nature du conflit, nous faisons face à une agression Siono-Croisée contre l’Islam et les Musulmans, de l’insulte au prophète () à l’occupation de leurs terres et le vol de leurs richesses, au soutient des régimes qui volent le morceau de pain de leurs bouches et les laissent se battre et se tuer les uns les autres dans des files d’attente pour le pain, tandis que les voleurs nagent dans une mer d’argent volé.

    Pourquoi la Oumma Musulmane souffre de la faim, alors qu’elle est la Nation la plus riche sur terre? Où sont ses énergies, ses richesses? Où est l’argent du pétrole seulement? Où disparait cette richesse? Elle disparait dans les banques des envahisseurs Croisés, Juifs et de leurs agents traîtres, et si nous ne nous ne nous débarrassons par d’eux, laissez nous mourir de faim.

    Pas d’indépendance, pas de souveraineté, pas de persévérance pour notre richesse, pas de justice et pas de réforme politique sauf par le Jihad, par un engagement à l’Islam, l’Islam est le salut de la Oumma et de l’humanité tout entière.

    Ces faits dans notre conflit si l’on ne s’en rend pas compte, pour transformer notre réalisation en une énergie de travail et de volonté de changement, alors nous resterons dans l’exploitation, la tyrannie et l’esclavage.

    La mémoire du revers révèle une chose supplémentaire, qui est le rôle central de l’Egypte dans l’histoire de l’Islam, lorsque le commandement en Egypte est un commandement de combat Islamique, cela conduit la Oumma à la victoire, et lorsque le commandement en Egypte trahi, cela conduit la Oumma toute entière à la défaite et à l’humiliation ; et c’est ce qu’a été le commandement égyptien au temps du revers et après celui-ci, l’Egypte a abandonné son rôle historique dans la protection de la Oumma Musulmane, permettant à l’ennemi Sioniste d’agresser plus durement les Musulmans. Donc, le peuple d’Egypte doit œuvrer dur pour se débarrasser du dirigeant traître, le corrompu qui répand partout la corruption.

    En conclusion, je dis à nos frères en Palestine, parler de la Naksa de 1967 nous rappelle le sujet ennuyeux et répété du retour aux frontières de juin 1967, il y a une campagne pour répandre le désespoir dans les rangs de notre peuple et frères en Palestine, selon laquelle ils doivent accepter les frontières de la Palestine convenues le 4 Juin 1967, et le reste des terres palestiniennes doivent être oubliées des mémoires des palestiniens, et malheureusement quelques savants (Marines) pro- américains encouragent cela, et déclarent publiquement que nous pouvons normaliser les relations avec Israël si l’état palestinien illusoire était établi ; ils ne déclarent pas cela en secret, mais ils le déclarent dans des conférences et le publient sur leurs sites internet.

    C’est pourquoi je dis à mes frères en Palestine, que ceux qui ont commencé à parler des frontières de 1967 n’ont gagné aucune frontière, et ceux qui ont convenu de respecter les résolutions internationales n’ont jamais gagné le respect des décideurs des résolutions internationales, alors tenez-vous en à votre Saint Livre et à vos tranchées, ne renoncez jamais à l’arbitrage de la Shari’a Islamique, augmentez vos opérations martyres, vos tirs de roquettes et vos embuscades, car c’est le seul salut.

    Dites leur que quiconque tente de répandre le désespoir à propos du retour de la Palestine, qu’Allah nous a promis la victoire, alors pourquoi-donc abandonner? Pourquoi devrions-nous désespérer? L’Amérique est vaincue en Irak et en Afghanistan par les mains de nos frères, alors pourquoi désespérerions-nous? Pourquoi abandonnerions-nous?

    Dites leur que, si le monde entier a renoncé à la Palestine, le peuple du Jihad ne l’abandonnera jamais avec l’aide d’Allah.

    Et notre dernière invocation est la louange à Allah, et paix et bénédiction d’Allah sur Son dernier prophète et messager.

    Source : Ribaat.org
  • Intifada américaine

    poing1bjr1.jpg

    Version originale anglaise: American Intifada
    Adaptation française: Alain Jean-Mairet

    Note: Toutes les citations du texte suivant et toutes les références à des événements intervenus avant juin 2007 sont authentiques. Toutes les références à des événements ultérieurs sont évidemment fictives. Les phrases entre parenthèses carrées ne figurent pas dans la version imprimée.

    A posteriori, on constate la présence de nombreux indices de la guerre qui éclata si brutalement le 19 juin 2008.

    D'abord, il y avait eu des menaces verbales. Hatem Bazian, maître de conférences en études islamiques à l'université de Berkeley, en Californie, déclara lors d'un ralliement, en 2004, que le temps de la violence de masse, de l'intifada, était venu aux États-Unis. «Nous sommes là et nous observons le monde qui avance, les gens bombardés [par les forces américaines] et il est temps que ce pays connaisse une intifada, qui change de manière fondamentale la dynamique politique à l'œuvre ici.»

    Au Canada, Aly Hindy, du Centre islamique Salaheddin de Toronto, menaça la ministre de la sécurité publique Anne McLellan parce que le gouvernement aurait «terrorisé» les Musulmans. «Si vous franchissez la ligne, je ne peux pas répondre de ce qui va se passer. Nous ne pouvons pas contrôler nos jeunes gens.» Lorsque la police fit observer que «c'est là une sorte de menace», Hindy répliqua: «Oui, mais c'est pour le bien de ce pays.»

    Un signe important est apparu en mai 2007, lorsqu'une étude du Pew Research révéla que 13% des répondants musulmans américains pensaient que «les attentats-suicide à la bombe et autres formes de violence contre des cibles civiles sont justifiées pour défendre l'Islam contre ses ennemis» et 5% déclarèrent nourrir une opinion favorable d'Al-Qaida.

    Ces déclarations sont complétées par plus d'un quart de siècle de violence islamiste largement ignorée aux États-Unis. Le premier meurtre s'est déroulé en juillet 1980, lorsqu'un Américain converti à l'Islam assassina un dissident iranien dans la région de Washington, D.C. Parmi les autres incidents, notons un libre-penseur égyptien tué à Tucson, Arizona; Meir Kahane, tué à New York; un islamiste égyptien tué à New York; et deux membres du personnel de la CIA tués près du siège de l'agence à Langley, Virginie.

    La première tentative d'attentat de masse a eu lieu en février 1993, quand un camion explosa sous le World Trade Center, tuant six personnes, mais sans parvenir à faire chuter une tour sur l'autre, comme l'espéraient les terroristes. Les observateurs y virent un signal d'alerte, mais les Américains pressèrent bien vite le bouton de veille. Les tueries – un jeune Juif orthodoxe sur le pont de Brooklyn ou encore un touriste danois au sommet de l'Empire State building – se poursuivirent à vive allure sans vraiment éveiller l'intérêt. Les forces de l'ordre parvinrent à faire échouer la «Journée de la terreur» préparée en 1993 par le cheikh aveugle dans l'intention de tuer des milliers de gens à New York City ainsi que des actes de violence de moindre envergure en Floride du Sud et en Californie du Sud.

    Puis vinrent les attentats du 11 septembre et leurs 3000 victimes, mais cette atrocité exacerba les craintes sans vraiment susciter des contre-mesures efficaces. Le terrorisme islamiste continua de se répandre aux États-Unis en grande partie dénigré comme étant le résultat de «déséquilibre mental», de «stress professionnel», de «problèmes de couple» ou de «crise de rage». Même dans les cas qui ont bénéficié d'une énorme publicité, n'importe quels motifs étaient proposés plutôt que la dévotion à l'idéologie islamiste. Une analyse du Los Angeles Times sur les tueries des Beltway Snipers en octobre 2002, par exemple, mentionne les «relations orageuses» de John Muhammad avec sa famille, sa «rude prise de conscience» de perte et de regret, son sentiment d'être injustement traité en tant que Musulman d'après le 11 septembre, sou désir de «prendre le contrôle» d'autrui, sa relation avec son jeune partenaire et sa tentative de faire de l'argent facile – tout et n'importe quoi, en somme, sauf le djihad.

    L'absence de terrorisme de grande échelle incita les analystes à conclure avec suffisance que les forces de l'ordre avaient imposé la loi, ou que les islamistes avaient opté pour des méthodes non violentes.

    La surprise a donc été très grande, en juin 2008, quand 51 bombes explosèrent en l'espace de quelques heures, réparties dans les 50 États américains plus le district de Columbia, tuant plus de 800 personnes dans des écoles, des magasins et des stations de métro. De telles prouesses terroristes avaient déjà eu lieu auparavant, mais en des lieux éloignés – 500 bombes en une journée au Bengladesh en 2005, 50 en une journée en Thaïlande du Sud en 2006 – et le monde extérieur ne leur avait prêté que peu d'attention.

    LIRE LA SUITE : http://fr.danielpipes.org/article/4735

  • بسم الله الرحمن الرحيم

    Communiqué d’Al-Qaeda au Maghreb Islamique ( 4/06/08 )

    L’Organisation Al Qa’ida au Maghreb Islamique

    Louange à Allah Seigneur de l’Univers, la bonne issue étant pour les pieux, nulle animosité si ce n’est envers les injustes. O Allah, prie sur celui qui a été envoyé comme miséricorde pour l’Univers, la meilleure prière qui ait été faite sur une de Tes créatures.

    En outre :

    Allah dit : « Et ne pense point qu’Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu’au jour où leurs regards se figeront. » (Ibrahim, 42)

    Frères et sœurs en Islam partout dans le monde :

    Il nous fait énormément de peine de voir les appareils de supplice et les institutions de la terreur au Maroc poursuivre leurs pratiques d’actes sadiques contre nos frères et sœurs dans ce pays sinistré par son régime, après que nos familles là-bas eurent pensés se remettre un peu des crimes du serviteur des juifs, le damné hassan II, qu’Allah lui donne ce qu’il mérite.

    Nous est parvenu le spectacle récent rapporté par certains sites jihadiques sur internet, celui montrant une crapule apostate piétinant une sœur purifiée et son nourrisson.
    Un spectacle effroyable qui n’a pas eu lieu dans le camp de Guantanamo, ni dans la prison d’Abou Ghraib, ni même dans les prisons de l’occupation israélienne, mais dans un pays dont le peuple est musulman, sur une terre musulmane ancienne d’où un jour est parti le héros du Maghreb Tariq ibn Ziyaad, pour conquérir l’Andalousie et propager l’islam en Europe.

    Une sœur qu’on sépare de son mari comme les âmes se séparent des corps

    Piétinée par le mécréant qu’aucune valeur n’arrête, l’œil pleure et le cœur est désemparé
    Pour cela, le cœur se consume de chagrin, s’il y a dans ce cœur un Islam et une Foi.

    Frères et Sœurs en Islam et dans la foi dans notre Maroc bien aimé et spolié :

    Il s’agit de la répétition de la tragédie que nous vivons aujourd’hui quelque soient ses manifestations. Et les crimes continuent quelque soient les méthodes et les procédés, que ça soit à Salé, Okacha, Serkadji, El Harrach, les prisons de Mauritanie, Tunisie ou Libye.

    Ces spectacles qui fendent le cœur ne sont qu’un simple échantillon de ce que subissent nos frères et sœurs dans ce cher pays, parmi toutes les pratiques répressives barbares avec lesquelles ses gouvernants traîtres gagnent les faveurs de la communauté juive locale ainsi que celles de ses maîtres croisés qui dictent les orientations politiques de cette contrée blessée.

    Ces images qui saignent tout cœur vivant et déchiquettent les entrailles demeurent la meilleure démonstration de la nature criminelle de ce régime et le meilleur dévoilement des visages et têtes qui activent en son sein.

    Devant cet événement douloureux, nous tenons à dire ce qui suit à la Oumma en général et à nos bien aimés au Maroc en particulier :

    - Nous sacrifierons ce que nous avons de plus cher pour défendre les honneurs bafoués de nos sœurs et nous nous vengerons tôt ou tard, si Allah le veut, de toute vile crapule qui touche à une honorable musulmane.

    - Quant à nos choyoukhs et nos frères, les lions captifs dans les prisons marocaines, nous leur disons : patience O frères du Tawhid ! Malgré vos chaînes, vous êtes les véritables libres, les libres dans une époque de servitude. Il y a derrière vous des frères qui ne dorment pas face à l’injustice, qui ne vous ont jamais oublié et qui ne vous oublieront jamais.

    - Quant au peuple musulman marocain, nous lui disons : y a-t-il quelqu’un pour venir en aide à notre sœur purifiée et son nourrisson ? Y a-t-il un Mo3tassim pour répondre à ses cris ?

    O jeunes de l’Islam au Maroc : nous vous appelons à prendre les armes, à vous préparez et oeuvrez ensuite main dans la main avec vos frères moujahidin pour nettoyer notre Maroc bien aimé des agents des juifs et des chrétiens, qui dévorent notre chaire et répandent notre sang.

    Celui qui ne peut rejoindre les camps du djihad et d’entraînement, qu’il ne consulte personne pour prendre l’initiative de viser les juifs, les chrétiens et les apostats dans notre région car ils sont la source de nos souffrances et notre désastre, et qu’il coupe toute main tentant de nuire à nos nobles vertueuses. En effet, nous sommes une communauté dans laquelle on se sacrifie pour les questions d’honneur.

    Quant aux ecclésiastiques et autres chambellans qui se sont terrés dans un silence des cimetières face à ce crime subi par notre sœur, nous disons : ne craignez vous pas qu’Allah retourne la terre sous vos pieds ? Quand cesserez vous d’assister les juifs, les américains, les français et les danois [*] pour vous orienter vers l’assistance aux faibles de votre propre communauté ?

    - Un dernier mot aux honorables et aux libres au Maroc : il fait partie de votre devoir de dévoiler les violations et que vous vous bougiez avec tout ce que vous pouvez avant qu’il ne soit trop tard, afin de mettre fin au mounkar, récupérer les droits et faire cesser les injustices.

    Abou Bakr Assiddiq (ra) a rapporté : au sujet du passage : « Ô les croyants! Vous êtes responsables de vous-même ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. » (Al Maida, 105), j’ai entendu l’envoyé d’Allah dire : lorsque les gens voient les méfaits de l’injuste sans s’interposer, ils peuvent s’attendre à ce qu’Allah les couvre de son châtiment.

    Allah a dit : « Et qu’avez vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: ‹Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur›. » (An-nissa, 75).

    Ô Allah facilite à tes serviteurs moujahidin le secours à tes serviteurs faibles

    Ô Allah fait trembler les trônes des mécréants et des apostats
    Ô Allah ! Toi qui as fait descendre le Livre, qui fait courir les nuages, qui terrasse les coalisés, vaincs les et donne nous la victoire sur eux.
    Notre Seigneur, accorde nous une belle part ici-bas, et une belle part aussi dans l’au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu
    O Allah, accorde à cette oumma une bonne issue dans laquelle les obéissants soient honorés et les désobéissants soient avilis, que le bien soit ordonné et le répréhensible, pourchassé.
    Et notre dernier invocation est : Louange à Allah, Seigneur de l’Univers.

    Abou Mouss3ab Abdel Wadoud


    Source : RafidaynCenter / Al-Fajre / ribaat.org
  • En adoubant le nouveau président libanais, la France a choisi le déshonneur, mais évitera t-elle la guerre ?

    sleimane_sarkozy.jpg

    Premier chef d’état étranger à se rendre au Liban après «l’élection» du Général Sleimane, notre Président a pris dans ses bagages les éminents représentants de la classe politique, de droite, du centre et de la gauche. Sauf Olivier Besancenot, Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers, c’est toute la France officielle qui s’est précipitée à Beyrouth pour frapper du sceau de l’honorable le coup d’état du Hezbollah réalisé sous les ordres de l’Iran et de la Syrie. La France pouvait choisir entre le déshonneur et la guerre, elle a choisi le déshonneur et elle a eu la guerre disait Churchill en 1939. On devrait paraphraser ce dicton et dire : La France pouvait choisir entre la majorité anti-syrienne et le déshonneur, elle a choisi le déshonneur …

    Car c’est quoi moins que le déshonneur, pour le pays qui a créé le Liban, quand on accepte la mainmise du Hezbollah sur ses destinées. C’est quoi moins que le déshonneur pour le pays qui a imposé la résolution 1701 (désarmement du Hezbollah) que d’accepter un président après que les trois conditions posées par l’Hezbollah (droit de véto au gouvernement, réseau de communications hors du contrôle de l’Etat Libanais, contrôle de l’aéroport de Beyrouth) eussent été «légalisées» par un accord obtenu par le Qatar ? C’est quoi moins que le déshonneur que de ratifier la mainmise de la Syrie sur le Liban après avoir été éconduit au bout d’un chemin à Damas effectué par deux «hauts» émissaires, vu que notre ministre des affaires étrangères n’a pas réussi à y aller ?

    Lire la suite : http://www.libertyvox.com:80/article.php?id=324

  • Taslima Nasreen, éternelle proscrite

    1995223649.jpg


    oilà quatorze ans qu'elle est apatride. Du Bangladesh - d'où elle a été bannie en 1994 - à Stockholm, de Calcutta à Paris, elle est rompue au jeu de l'errance, aux passages fugaces dans les hôtels, aéroports et festivals littéraires. Alors, Taslima Nasreen s'y est faite. L'écrivain bangladais, féministe pourchassée par les fondamentalistes musulmans, s'est coulé dans la figure de l'exilé permanent. A la voir dans ce restaurant de Saint-Germain, à Paris, commander un verre de vin, élégante dans sa veste noire, le cou ceint d'un châle vert, on la trouve fort à l'aise. Eloquence maîtrisée, enjouée parfois jusqu'à faire tressaillir sa frange aux reflets roux.

     


    Accédez à l'intégralité de cet article su! r Lemonde.fr
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/05/20/taslima-nasreen-eternelle-proscrite_1047233_3216.html

  • Transcription en Français : « La voie à suivre pour libérer la Palestine » par Oussama Ben Laden

    1334377557.png

    Louange à Allah et encore louange à Allah, prières et salut d’Allah sur notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et ses alliés.

    Ensuite :

    Ma Oumma bien-aimée, le Salut d’Allah et Sa Miséricorde sur vous et Sa Bénédiction.

    Je m’adresse à vous au sujet de l’embargo qui pèse sur Ghaza et la voie à suivre pour la libérer ainsi que le reste de la Palestine des mains de l’ennemi sioniste.

    Pour commencer je dis :

    Parmi les plus grands malheurs à la vue desquels se brisent même les cœurs des hommes les plus durs, est de voir leurs propres enfants faire l’objet d’une mort lente à cause de la malnutrition et l’absence de soins et tout cela à cause du blocus injuste.

    Ma communauté Musulmane, la Palestine et ses habitants subissent ces deux choses depuis presque un siècle à présent par les mains des chrétiens et des juifs. Ces deux-là ne se sont pas emparé de la Palestine par les négociations et le dialogue mais plutôt par le Fer et le Feu (les armes) et telle est la voie pour la récupérer.

    Ne repousse le Fer que le Fer, Allah nous a démontré la manière de mettre fin à la violence des mécréants en disant :

    « Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition » [an-Nissa’ :84]

    C’est donc par l’incitation et le combat que l’on met fin à la violence des mécréants.

    Qu’est-ce qui s’interpose donc entre nous et le Jihad?

    C’est la grande quantité de chaînes qu’a mis en place cette coalition croiso-sioniste en la personne des gouverneurs de la région, ceux-ci remplissant ainsi ce rôle de même que leurs savants.

    Serviteurs d’Allah! L’injuste blocus sur Ghaza a attiré l’attention et confirmé que les fils de la Oumma et ses dirigeants sont acculés par l’ennemi, dénués de leur volonté et privés de leur liberté, sauf celui à qui Allah a fait miséricorde. Son impuissance est apparue clairement ainsi que sa faiblesse, comment une personne faisant elle-même l’objet d’un blocus peut-elle en libérer une autre?

    Poésie :

    La personne dénuée d‘une chose ne peut l’octroyer à autrui.

    Cette dure réalité, il incombe de lui faire face et de s’empresser de trouver des solutions authentiques pour la résoudre, loin des idées stériles et des avis maladifs qui tournent autour de nos ennemis parmi les gouverneurs de la région.

    Ma communauté Musulmane, en dépit de ce dur embargo contre toi, il y a là pour toi une occasion immense de recouvrer ta liberté et sortir de l’état de soumission et de suivi à cette coalition croiso-sioniste.

    Pour ce faire, il te faut obligatoirement te défaire des liens de l’humiliation et de servilité avec lesquels nous enchaînent les garants de cette coalition que sont les gouverneurs dans nos pays et leurs auxiliaires, autant que de ceux des savants des gouverneurs. Se délier aussi des dirigeants des groupes islamiques qui incluent à présent dans leur méthodologie la reconnaissance officielle du gouverneur qui a trahi la religion et la Oumma ainsi que la participation à l’organisation politique du pays, qu’importe qu’elle soit au pouvoir ou dans l’opposition.

    Ou bien encore ces autres groupes qui se sont imposé une si grande mise en garde qu’elle a atteint le niveau de peur les empêchant d’accomplir le Jihad. Le Jihad, cet acte d’adoration qu’interdisent les gouvernants et qui constitue le sommet de la religion. C‘est aussi la voie à suivre pour mettre fin à la violence des mécréants et faire sauter le blocus qui pèse sur les Musulmans.

    Certains de ces groupes masquent la connivence avec les gouverneurs et l’inaccomplissement du Jihad par « le bien de la Da’wa » au point que ce slogan est devenu une idole que l’on adore en dehors d’Allah et sous sa prétention, les ordres donnés par les dirigeants de ces groupes sont entrés en confrontation avec ceux d’Allah et ceux du Messager d’Allah -pbsl- et tel est l’égarement manifeste.

    Ma communauté Musulmane, il te faut te libérer de ces liens du Faux et te soumettre à Allah et n’adorer que Lui sans rien Lui associer. A ce moment là seulement, l’Homme devient libre, à ce moment là aussi il peut accourir à la libération de sa Oumma, de la Palestine et d’al-Qods. Il verra alors les portes grandes ouvertes sur la Liberté et la Dignité, sur les terrains des Hommes et des batailles, de la mort et du combat dans le sentier d’Allah comme c’est le cas en Afghanistan, au Waziristan, au Maghreb Islamique, en Somalie, au Cachemire, en Tchétchénie et au plus important et le plus nuisible pour l’ennemi, Bagdad et ses alentours, maison du Califat.

    C’est dans ces endroits et à l’ombre des épées que croît l’Honneur, tout endroit où germe l’Honneur est bon et sur sa terre les cous des injustes sont frappés et les cœurs des croyants apaisés.

    Ma communauté, tu n’es pas sans ignorer qu’aujourd’hui le terrain de Jihad le plus proche pour secourir la Palestine est l’Irak. Il faut donc s’en soucier, s’axer dessus et le soutenir. L’obligation de le secourir est confirmé sur les Musulmans des pays voisins tout comme il incombe aux gens du Cham tout entier, les habitants de la terre bénie de prendre conscience du bienfait immense d’Allah sur eux et qu’ils s’acquittent de l’obligation de soutien à leurs frères Moujahidines en Irak qui pèse sur eux.

    C’est aussi une grande occasion et un lourd devoir pour mes frères palestiniens émigrés, ceux dont le chemin entre eux et le Qods a été obstrué, afin qu’ils les apaisent des soucis causés par les coalisés et les groupes qui ont sombré dans la tromperie qu’est la Démocratie. Qu’ils s’empressent de prendre position dans les rangs des Moujahidines sur la terre des Deux Fleuves afin qu’Allah leur accorde la victoire du fait de leur soutien et leur totale remise d’eux-mêmes à Allah.

    Puis, qu’ils s’élancent vers al-Qods bénie depuis l’Irak afin que les Moujahidines de l’extérieur rencontrent leurs frères à l’intérieur et qu’ils nous fassent revivre le souvenir de Hittin et que se réjouissent les yeux des Musulmans par la victoire éclatante.

    Ma communauté Musulmane, un embargo après lequel s’ensuit la mort fait partie des plus grandes injustices et des plus féroces. Ne s’y propose ni n’y participe qu’une personne dont le cœur est plus dur que la pierre ou pire encore !

    Il a été rapporté un récit authentique de notre Prophète -pbsl- dans lequel il dit : « Une femme est entrée en Enfer à cause d’une chatte qu’elle a ligoté et n’a pas nourri et (qu’elle a) empêchée de se nourrir des vermines de la terre jusqu’à ce qu’elle mourût »

    Si telle fût sa récompense pour une chatte, qu’en est-il de centaines de milliers d’enfants et de femmes orphelins ? C’est là un discours énorme et un crime gigantesque, mes mots ne suffisent pas à décrire ses misères et à qualifier l’énormité de ces douleurs.

    Ma communauté Musulmane, ce blocus meurtrier a débuté après le soutien des arabes d’Annapolis aux américains et au lobby sioniste contre les Moujahidines en Palestine. Ceci constitue un acte annulatoire de l’Islam parmi les dix actes annulatoires, ils sont de ce fait associés à ce crime féroce. Il incombe donc aux Musulmans de les prendre en animosité et d’accourir à leur destitution tout comme il incombe de se désavouer d’eux publiquement dans la mesure du possible, sinon par le cœur.

    Ce qui a amplifié ce malheur, c’est que des grands parmi ceux à qui l’on attribut la science et la prédication, se sont présentés à la Oumma dans sa dernière épreuve-ci avec des pensées égarantes lorsqu’ils sont apparus faisant l’éloge des gouverneurs, reposant l’espoir de la Oumma sur eux afin qu’ils fassent sauter le blocus alors qu’ils savent pertinemment que ces gouverneurs sont la base même de ce crime qu’est le blocus.

    Poésie :

    Celui qui cherche refuge auprès de la prospérité en cas de tristesse

    Est semblable à celui qui se protège de l’incendie par le feu ardent

    Serviteurs d’Allah, nous avons face à nous trois partis. Le premier est celui des Moujahidines et ceux qui les soutiennent, le second est celui des abstentionnistes qui se gardent bien de secourir la Palestine par le Jihad dans la voie d’Allah et ce sans excuse. Et le troisième est la coalition croiso-sioniste et ceux qui les soutiennent et en première ligne les gouverneurs de la région et les savants du Mal.

    Le bienheureux est celui qui se positionne dans le premier parti, je demande à Allah de me compter et vous-même au nombre des bienheureux.

    Le frustré est celui qui se trouve dans le deuxième parti qui se garde de secourir la religion et le malheureux est celui qui fait partie du troisième, qu’Allah nous en préserve ainsi que vous aussi.

    En conclusion, je dis que la Palestine ne nous reviendra pas par les négociations des gouverneurs serviles et leurs stratagèmes, ni par les manifestations des prédicateurs abstentionnistes et leurs votes car ces deux-là sont deux causes du malheur de la Oumma.

    Mais elle nous reviendra plutôt - avec la permission d’Allah- si nous nous réveillons de notre insouciance et si nous nous accrochons à notre religion et lui sacrifions nos personnes et nos biens.

    Poésie :

    Ô toi l’insouciant léthargique prends garde!

    Car le pire des jours est celui où l’on repoussera le négligeant

    Quelle est la valeur de la vie d’un homme s’il devient esclave ?

    Sa terre gouvernée par un malheureux damné

    Il y a dans ma terre de nombreuses bases pour [les forces de] la mécréance

    Chaque tyran en ajoute à sa guise

    Le jour où vous avez troqué le Jihad contre la négligence

    Vos maîtres et vos chefs sont devenus vils

    Nous voyons donc la mort comme un soulagement si…

    Les Juifs et les escadrons nous ont dominés

    Les terres d’al-Qods sont conquises

    Ô gens où sont vos promesses et menaces?

    Et un orphelin qui se tord de douleur à cause de la faim

    Alors que les Riyal et les salaires coulent à flot

    Ô tyrans nous sommes lassés de vos chaînes

    Et sous la domination les lions dorment-ils ?

    Ô fils de la Oumma levez-vous et élancez-vous!

    Faites don de votre sang pour secourir la Vérité

    Lorsque la croyance est menacée

    N’importe quel sacrifice est bon marché excepté la mort

    Je ne vis et n’offre ma vie que pour ma religion

    Pour sa lanterne mon sang est un combustible

    Donc, sans l’Islam c’est l’humiliation éternelle

    Et les têtes seront dressées lorsqu’il l’emportera

    Ô mon Seigneur, soulage nous ainsi que nos frères sous le blocus en Palestine et dans les autres terres des Musulmans.

    Ô mon Seigneur, secoure les Moujahidines en Palestine, en Irak, en Afghanistan, au Maghreb Islamique, dans la Péninsule des arabes, en Somalie, en Tchétchénie et ailleurs.

    Ô mon Seigneur, charges toi de nos ennemis parmi les juifs et les chrétiens et leurs alliés. Ô mon Seigneur, charges toi des tyrans arabes et étrangers et leurs alliés car tu es Capable sur eux.

    Ô mon Seigneur, Ô Majestueux et Plein de Générosité, Ô Majestueux et Plein de Générosité, il n’y a de Force et de Puissance qu’en Toi.

    Aie pitié de notre faiblesse, renforce notre ardeur et raffermis nos pas, raffermis nos tirs et unifie nos rangs et donne nous la victoire sur les peuples mécréants, Tu nous suffis et quel bon Garant que Toi.

    Notre dernière invocation est la Louange à Allah Seigneur de l’Univers.

    Source : RafidaynCenter

    Télécharger le document en format DOC : Palestine

  • « Message à la Nation Islamique », par Oussama Ben Laden (transcription en Français, ce soir j'espère )

      

    Traduction disponible dans la soirée

  • Transcription en Français de l'avant- dernier enregistrement audio d’Oussama Ben Laden

    A tous les peuples de l’Occident, que la paix soit sur ceux qui sont bien-guidés

    Quant à ce qui suit,

    Mon message à votre égard porte sur la cause la plus importante du conflit entre notre civilisation et la votre, c’est-à-dire la question palestinienne.

    Ce conflit qui ne cesse de s’enliser à cause de votre politique actuelle; je vous confirme que la question palestinienne est la principale de ma Oumma, et de fait, elle fut celle qui m’inspira – depuis mon plus jeune âge – et inspira aux dix-neuf libres la volonté de soutenir les opprimés et de punir les juifs oppresseurs et leur alliés.

    Votre persécution à notre encontre s’est manifestée au Liban et ailleurs et c’est pour cela que vinrent les événements du 11 septembre, ceux qui les précédèrent ainsi que ceux qui les suivirent.

    Dorénavant prêtez-moi votre attention car j’ai quelque chose à vous dire:

    Une précieuse occasion se présente devant les justes parmi vous et ceux qui veulent connaître la réalité de la question palestinienne pour justement en savoir plus sur ce sujet puisque les juifs célèbrent en présence des dirigeants occidentaux le soixantième anniversaire de la création de leur état.

    Une célébration qui a beaucoup de signification mais je ne vais en citer, succinctement, que trois d’entres-elles:

    Premièrement: Cet événement prouve clairement qu’avant soixante ans l’état d’Israël n’existait pas, mais il fut crée sur la terre spoliée de la Palestine avec le force des armes, et ceci prouve l’authenticité de notre revendication selon laquelle la Palestine est notre terre et que les israéliens sont des envahisseurs, des occupants qu’il faut combattre.

    Deuxièmement:Cet événement prouve que la majorité de vos médias ont abandonné l’objectivité et le professionnalisme s’agissant de traiter cette question ou d’autres semblables, vu que les responsables (des médias) vous ont induits en erreur pendant soixante ans, inversant la réalité en montrant, injustement, les juifs envahisseurs occupants en tant que victimes et les palestiniens oppressés qui revendiquent leurs terres comme de sanguinaires terroristes. C’est là la preuve du danger des médias de masse qui jouent le rôle de prestidigitateurs en déformant les vérités et en fabriquant une opinion générale induite en erreur afin de pousser les nations occidentales à participer, injustement, à une guerre contre nous.

    L’envahissement de l’Irak en est la preuve, où vos médias ont diffusé les mensonges du chef de la Maison Blanche et sa clique, des médias qui subissent l’influence du lobby sioniste en montrant les choses à l’encontre de ce qu’elles sont en réalité pour rendre service aux israéliens.

    Troisièmement: La présence des dirigeants occidentaux aux côtés des juifs lors de ces célébrations prouve que l’Occident soutient l’injuste occupation juive de nos terres, cela prouve qu’ils sont dans la même tranchée que celle des israéliens, c’est-à-dire contre nous, chose qui fut confirmée sur le terrain en envoyant leurs troupes au sud du Liban en soutien aux juifs.

    Les politiciens occidentaux vivent toujours avec les mentalités féodales du moyen âge: persécutant les autres en occupant leurs terres, tuant les libres parmi eux et pillant leurs richesses comme cela a été clairement prouvé par Bush et Blair qui envahirent l’Irak, volèrent son pétrole et couvrirent son peuple d’ignominie.

    Quand bien même la Grande-Bretagne permit aux juifs d’occuper la Palestine par le biais de la promesse de Belfort, et quand bien même l’Organisation des Nations Unies décida de leur octroyer la majorité de la Palestine, nous n’avons cure de ces décisions qui ne nous concernent point, car celui qui ne possédait pas donna à celui qui ne méritait pas.

    L’Organisation des Nations Unies n’est-elle pas qu’un instrument que vous utilisez parmi tant d’autres? Les négociations de paix ne se font-elles pas que pour berner les naïfs? Et les promesses de Bush concernant la création d’un état palestinien digne de ce nom, ne sont-elles pas semblables à celles de Ourkoub (symbole de ceux qui ne tiennent pas leurs promesse dans la tradition arabe N.d.T)? Cela dit, le Jihad est obligatoire pour libérer la Palestine.

    Quant à ce qui suit,

    Nous comprenons, donc, que les gens aux personnalités déséquilibrées ont tendance à bafouer les droits d’autrui, à prendre injustement leur argent par escroquerie ou par vol armé, mais si ceux-là arrivent au pouvoir la catastrophe sera plus grave et son ampleur sera proportionnelle à la différence entre l’état et le gang armé.

    De nos jours, le terrorisme renié et le vol armé sont commis par le commandant de la plus puissante machine militaire qu’ait connue l’humanité, ce qui rend la catastrophe non pas territoriale ou régionale, mais mondiale; mais malgré les grandes souffrances et peines que nous subissons dans la guerre que vous menez contre nous, nous sommes endurants et sincères lorsque nous combattons nos ennemis.

    Mais ce qui nous donne la nausée, c’est qu’après toutes ces tueries, ces destructions, ces pillages, ces vols et cette bassesse, vos politiciens se permettent de parler de valeurs, cela est insupportable, n’accumulez-donc pas deux injustices.

    Et si vous persistez à piller et à voler vous trouverez ce qui vous déplaira; ayez un peu de pudeur et cessez de mentir en parlant de valeurs.
    Je vais vous donner des exemples du vécu palestinien pour vous éclaircir sur la question et pour révéler la nature fallacieuse de vos valeurs: juger avec le deux poids deux mesures dans la même crise est l’une de vos caractéristiques, vous classez les organisations palestiniennes parmi les organisations terroristes, vous les punissez et vous les boycottez, mais quelle était votre position lorsque les israéliens tuaient les vrais civils, femmes et enfants soit avec les voitures piégées comme à Jaffa, à Haïfa ou ailleurs ou pis encore lorsque les organisations sionistes ont massacré les paysans palestiniens, les ont terrorisés et contraints à l’exil pour s’approprier leurs terres?

    Un deux poids deux mesure qui s’est avéré dans votre attitude vis-à-vis de Begin, savez-vous qui est Begin? Le chef d’une des organisations sionistes injustes, Begin le monstre du massacre de Dir Yassin, Begin l’éventreur des femmes enceintes dans le massacre de Dir Yassine.

    Y a-t-il un terrorisme plus horrible et plus méprisable? N’est-ce pas là le summum de la criminalité et le fond de la bassesse? Est-ce qu’un homme peut tuer une paysanne qui ne connaît point le combat et ne s’intéresse guère à lui, sans parler d’éventrer une femme enceinte?

    La simple vue de ces crimes – inimaginables n’était-ce les archives qui le prouve – feraient se dresser des cheveux gris sur la tête, et dire que les israéliens s’en félicitent et disant que sans le massacre de Dir Yassine les palestiniens n’auraient pas fuit leurs terres pour les leur laisser. Et quelle fut l’attitude de l’Occident vis-à-vis de Begin? Au lieu de le punir pour ses crimes ils le reconnurent autant que premier ministre, et comme si ça ne leur suffisait pas ils le récompensèrent avec le prix Nobel de la paix.

    Ô quelle injustice et quelle attaque

    Ô que sont insignifiants les sangs innocents

    Ô quelle monstruosité et quelle barbarie

    Et les massacres ne se sont pas arrêté à Dir Yassin, mais se sont poursuivis, comme celui que nous vivons aujourd’hui à Gaza au vu et au su du monde entier: un million et demi d’êtres humains sous l’embargo assassin qui meurent à petit feu pour cause de malnutrition et d’absence de médicaments.

    Et qui plus est, vos politiciens obligent le dirigeant égyptien à resserrer l’étau de son coté pour étrangler les faibles, des femmes et des enfants pour leur majorité.

    Dites-moi quelle est la différence entre vos valeurs dans votre ignorance contemporaine et les valeurs de Haman (ministre de Pharaon N.d.T) qui aida Pharaon dans l’assassinat des enfants des fils d’Israël en Egypte?

    En conclusion, n’est pas blâmable celui qui défend ses enfants et combat ceux qui appliquent l’injuste politique de Pharaon. Nous continuerons, avec la permission d’Allah, notre combat contre les israéliens et leurs alliés afin que la vérité triomphe et que justice soit rendue aux opprimés.

    Nous n’allons céder, avec la permission d’Allah, aucun pouce de la Palestine tant que vivra sur terre un seul honnête Musulman.

    « Celui qui sème les épines ne récoltera pas de raisin. »

    Et que la paix soit sur ceux qui sont bien guidés.

    Réactualisation : Le site El-Eekhlas annonce qu’Oussama Ben Laden, par l’intermédiaire d’As-Sahab, s’apprête à diffuser un “très fort message à la Nation Islamique”.

  • Dernier enregistrement audio de Ben Laden

    1695374944.jpgA l’occasion du 60ème anniversaire de la création de l’Etat d’Israël, le bras médiatique d’Al-Qaïda, As-Sahab, vient de mettre en ligne un enregistrement audio de moins de 10 minutes (9’40’’ exactement), attribué à Oussama Ben Laden.Le chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, s’en prend, dans cet enregistrement, aux dirigeants occidentaux qui ont participé aux cérémonies marquant le 60ème anniversaire de la création de l’Etat hébreu, affirmant que « les musulmans ne renonceraient à aucun pouce de la Palestine ».

    L’exploitation par Al-Qaïda de la question palestinienne vise sans doute à compenser les pertes subies par l’organisation de Ben Laden en Irak, où la branche d’Al-Qaïda en Mésopotamie a du mal à résister aux pressions des tribus sunnites et aux opérations de l’armée gouvernementale et des Américains. Al-Qaïda a également des difficultés à recruter, notamment des combattants dans le Golfe, les Saoudiens l’accusant désormais de connexions avec l’Iran chiite, où Ben Laden et ses lieutenants seraient cachés. Pour inverser la tendance, Ben Laden s’appuie sur la fibre islamique et sur la cause palestinienne, pour mobiliser les musulmans contre Israël. « Nous allons continuer, avec l’aide de Dieu, le combat contre les Israéliens et leurs alliés (...) et nous ne renoncerons à aucun pouce de la Palestine tant qu’il y aura sur terre un seul musulman honnête », souligne-t-il.

    Reprenant les formules jadis développées par Abdallah Azzam, le premier djihadiste d’origine palestinienne qui a rejoint l’Afghanistan, bien avant Ben Laden, le chef d’Al-Qaïda insiste sur le « devoir impérial » (Fared Aïn) de mener le Jihad (فرض عين) : « Le Jihad est un devoir pour libérer la Palestine », dit-il dans son message.

    Sans doute, Ben Laden entend ainsi défier George Bush, qui, depuis Israël, a réaffirmé son engagement à vaincre Al-Qaïda et l’Iran, et tous les mouvements terroristes qui menacent Israël et les Etats-Unis, ainsi que le monde libre.

    Chawki Freïha   ( MAI ) 

    Cliquez ici pour écouter l’enregistrement de Ben Laden

  • Tensions entre le Hezbollah et le gouvernement libanais

    104027130.jpgLa violence armée semble gagner du terrain au Liban entre les autorités officielles et le Hezbollah. L'organisation terroriste vient de prendre une initiative qui risque d'envenimer ses relations avec le régime en place en paralysant les activités du seul aéroport international du pays, à Beyrouth. Pour cela, elle a bloqué les voies d'accès au terminal et des artères de la capitale libanaise.

    Réagissant à ces mesures, la compagnie aérienne nationale du Liban, Middle East Airlines, a annoncé qu'elle interrompait tous ses vols pendant 12 heures, "en attendant des développements positifs" comme elle l'a précisé dans le communiqué officiel qu'elle a publié.

    Le Hezbollah a effectué cette démarche hostile pour protester contre l'attitude du gouvernement en place, soutenu par les Etats-Unis et par d'autres pays occidentaux. Les leaders de l'organisation terroriste ont indiqué qu'ils envisageaient d'autres actions du même genre en guise de protestation contre la politique des autorités. De son côté, le gouvernement libanais a décidé de sanctionner le Hezbollah en refusant par exemple de permettre le fonctionnement de son réseau d'informations  à travers le Liban.

    Autre motif de conflit entre le Liban et le Hezbollah: l'organisation terroriste a été accusée par les autorités d'avoir photographié en secret différents vols en partance de l'aéroport de Beyrouth. Le gouvernement libanais craint que ces clichés soient utilisés par la suite pour la préparation d'un attentat. Le porte-parole du Hezbollah a bien entendu réfuté ces allégations, prétendant qu'il s'agissait de "médisances trahissant les frayeurs du pouvoir".

    Claire Dana Picard ( arouts 7)

  • Une nouvelle vidéo de la QJMI atteste de la menace terroriste aux portes de l’Europe

    Le « Times » tire la sonnette d’alarme et croit savoir que la menace terroriste en Afrique du Nord se développe dangereusement et menace désormais l’Europe. Cité par « Elaph.com », le « Times » estime que le Grand désert africain s’est transformé un terrain fertile, où Al-Qaïda progresse et se renforce.

    Le « Times » s’appuie dans son analyse sur des rapports confidentiels émanant de sources diplomatiques occidentales et de Services de renseignement qui convergent vers un constat : Al-Qaïda s’est renforcée en Afrique du Nord et dans les pays du Sahel et s’emploie à s’étendre sur toute la région. Le chef des Renseignements extérieurs allemands a récemment reconnu que son pays surveillait avec inquiétude « les développements sur la rive sud de la Méditerranée. Cette situation menace la sécurité de l’Europe et favorise l’installation d’un nouveau foyer du Jihad aux portes du Vieux continent ».

    Les Occidentaux semblent cependant « sous-estimer les capacités d’Al-Qaïda au Maghreb ». Les rapports des Services évaluent seulement à « 200 le nombre des combattants de la QJMI (ex-GSPC) en Algérie », tout en reconnaissant leurs capacités à enrôler et à mener des attentats d’envergure, notamment des attaques suicides, un procédé importé d’Irak.

    Selon un observateur de la scène algérienne interrogé à Paris par MediArabe.info, les islamistes mènent l’une des plus importantes offensives médiatiques contre le pouvoir algérien, mais également contre les Européens, Français et Espagnols en tête. La QJMI multiplie les appels au Jihad, fait son apologie grâce aux discours mobilisateurs des chefs d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawahiri, qui réitèrent leur invitation aux musulmans à « libérer l’Afrique du Nord de toute présence Croisée, et de chasser les Français et les Espagnols des terres islamiques, avant de libérer l’Andalousie ».

    Notre interlocuteur, qui suit de très près l’évolution de la scène islamiste dans le Maghreb, qui scrute les communiqués et visionne les vidéos du maquis et des attentats des dernières années, confirme l’authenticité des inquiétudes révélées par le « Times ». Mais il croit savoir que « les islamistes ont d’ores et déjà une longueur d’avance sur l’Occident et qu’il est déjà tard pour briser leur élan ». D’autant plus que la QJMI accentue sa pression et multiplie la diffusion de vidéos à travers la multitude de sites liés à la mouvance. Après « les amoureux des vierges du paradis », la QJMI vient de diffuser son dernier enregistrement réalisé en avril 2008 et mis en ligne à la fin du mois écoulé. Ce document de 45 minutes confirme l’offensive médiatique et psychologique islamiste et apporte une nouveauté : la QJMI recourt aux discours du pionnier du Jihad en Afghanistan et père spirituel de Ben Laden, le Palestinien Abdallah Azzam, mort à la fin des années 1980. Durant son militantisme en Afghanistan, Azzam rendait déjà le « Jihad obligatoire, non seulement en Afghanistan, mais partout ailleurs, y compris en Europe, pour libérer l’Andalousie ».

    Ces enregistrements favorisent le Jihad et facilitent les recrutements. La dernière vidéo présente à juste titre un camp d’entraînement des nouveaux maquisards. Ils seraient une centaine et se livrent à des exercices dignes d’une armée régulière : maniement des armes et des lance-roquettes, combat de corps, escalade et descente en rappel, assassinats ciblés... Ces entraînements physiques éprouvants alternent avec des séances d’endoctrinement qui portent sur la symbolique et l’importance du martyre. La dernière vidéo présente également un « volet social » de la vie du camp : la cuisine, la logistique, la couture, la fabrication du pain...

    Ces éléments sont d’une grande importance : ils s’adressent aux jeunes Algériens qui subissent la crise socio-économique et qui sont de plus en plus sensibles aux arguments d’Al-Qaïda qui, au passage, dénonce la corruption du régime et son alliance avec l’Occident. La dernière vidéo montre justement une poignée de main entre le président Bouteflika en et l’ancien Premier ministre israélien et actuel ministre de la Défense, Ehud Barak, en marge des obsèques du roi Hassan II, puis Bouteflika en réunion avec George Bush, « l’envahisseur de l’Irak et de l’Afghanistan »...

    Selon notre interlocuteur, l’avertissement relayé par le « Times » est tardif, bien qu’il soit indispensable.

    "Pour voir la dernière vidéo du camp d’entraînement, mise en ligne le 30 avril 2008, cliquez ici"

    Khaled Asmar  ( MediArabe.info )

  • "Boualem Sansal: l`islamisme se rapproche du nazisme".

    Dans la lignée des romans qui édifient le quidam sur l'histoire, je viens de lire "Le village de l'allemand" de Boulam Sansal que j'ai apprécié. Je  joins le lien vers la video qui avait retenu mon attention et encouragée vers la lecture. L'entretien de Salem et du N.O. appellerait sans doute des interrogations sur l'Union méditerranéenne, Boualem étant enthousiaste face à l'idée de Sarko. Je me rappelle aussi "Le chemin de Jérusalem" de Jean-Luc Aubarbier, beaucoup plus dense, roman historique à travers lequel on comprend bien le rôle joué par Nasser, Sadate, Khomeiny, Izetbeovic.., bons héritiers du Mufti de Jérusalem et d'Hitler.

    JO

    http://tempsreel.nouvelobs.com/videos/index.php?id_video=2590

  • Terrorisme: Kaboul exhorte Islamabad à empêcher les talibans d'utiliser le territoire pakistanais

    259625365.jpgKABOUL, 3 mai - RIA Novosti. L'Afghanistan veut vivre en paix et bon voisinage avec le Pakistan et tient à ce que le territoire de cet Etat voisin ne soit pas utilisé par terroristes et commandos talibans, lit-on aujourd'hui dans une déclaration du porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Mohammad Zahir Azimi.

    Répondant à une déclaration parue récemment dans les médias régionaux des représentants des talibans pakistanais, selon lesquels "après l'entente enregistrée avec le Pakistan, un vrai djihad commencerait en Afghanistan", le général Azimi a déclaré: "Cela nous a indignés".

    "Nous exhortons sincèrement le Pakistan à empêcher l'utilisation de son territoire par des éléments qui sapent le calme en Afghanistan", a poursuivi le porte-parole du ministère afghan de la Défense.

    L'Afghanistan et l'ensemble de la communauté internationale s'attendent à des changements politiques positifs qui s'opèrent déjà au Pakistan et veulent que l'Afghanistan et le Pakistan luttent ensemble contre le terrorisme et les menaces régionales, a souligné le général afghan.

    "L'expérience amère de l'année dernière a montré que les ennemis n'avaient pas manqué de temps pour s'armer et se préparer à des attentats, tant sur le territoire de l'Afghanistan que sur celui du Pakistan. Des centaines d'innocents - d'enfants, de femmes et d'hommes - ont péri", a fait remarquer le général Azimi.


  • Dans un nouvel enregistrement d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri répond à cent questions

    1787177623.jpgLes sites islamistes liés à Al-Qaïda mettent en ligne, cette nuit, un nouvel enregistrement du N°2 de l’organisation, dans lequel Ayman Al-Zawahiri répond à près de 90 questions qui lui avaient été adressées, en janvier dernier, lors d’une "rencontre ouverte" par internet. Al-Zawahiri affirme que les Algériens qui sont morts dans les attentats suicides en Algérie ne sont pas des musulmans, mais es soldats du tyran, qui tuent les musulmans depuis 1992. Il rapelle que les attentats suicides en Algérie ont visé des casernes, des bâtiments publics et le siège de l’ONU... Il compare l’attentat contre l’ONU à ALger à celui qui a visé l’organisation internationale en Irak, et qui a permis l’expulsion de l’ONU du pays et de l’empêcher de justifier l’occupation de la Mésopotamie par les Croisés. En Algérie, il justifie la mort de musulmans qui s’allient aux impies, aux descendants de la France, aux Britanniques et aux Américains. Ces derniers étant les protecteurs d’Israël...

    Ensuite, Al-Zawahiri s’en prend au cheïkh Youssef Al-Qaradaoui, qui a justifié avec d’autres oulémas, l’engagement de soldats musulmans dans l’armée américaine contre les musulmans en Irak et en Afghanistan. Puis il accuse Al-Qaradaoui de défendre le régime algérien et le président Bouteflika qui tend la main à Israël à travers les Etats-Unis. Tout en défendant la QJMI (ex-GSPC), et en lui accordant toute sa confiance, Al-Zawahiri rappelle que Youssef Al-Qaradaoui s’est dit accepter la reconnaissance de l’Etat d’Israël et la normalisation avec lui quand un Etat palestinien viable verra le jour. Ce qui vaut à Qaradaoui une vive diatribe, car Al-Zawahiri refuse toute reconnaissance de l’Etat juif sur la terre palestinienne. Ensuite, le N°2 d’Al-Qaïda s’en prend à Qaradaoui pour avoir défendu le régime égyptien, depuis 19 ans, en lui accordant une couverture islamique. Pourtant, ajoute Al-Zawahiri, Qaradaoui oublie que le pouvoir de Hosni Moubarak a signé la paix avec Israël et contribue à l’encerclement et à la mort des musulmans à Gaza...

    Al-Zawahiri évoque également la situation en Palestine, et renouvelle ses critiques à la direction politique du Hamas, qui a accepté le jeu démocratique et participé aux élections, avant de signer les accords de la Mecque, qui livre l’essentiel de la Palestine à Israël. Le Hamas a accepté la constitution palestinienne laïque, et a toléré l’abandon des quatre cinquièmes de la Palestine... Cependant, Al-Zawahiri distingue entre la direction politique du Hamas, et les combattants du mouvement. La direction s’est jetée dans les bras de l’Iran et de la Russie, oubliant les tueries que commettent les Russes contre les musulmans en Tchétchénie. Par contre, Al-Zawahiri défend tous les résistants palestiniens, y compris ceux du Hamas et appelle les tribus du Sinaï à les soutenir et à combattre à leurs côtés.

    Ensuite, Al-Zawahiri revient sur la situation en Egypte, et affirme que le changement ne peut venir que du mouvement islamiste en général, et djihadiste en particulier. Il critique la succession dynastique des Moubarak, et souligne que le transfert du pouvoir de Hosni Moubarak à son fils Gamal a eu l’aval des Américains, et l’alternative est l’instauration d’un pouvoir islamique. Il appelle les islamistes à assassiner les officiers de la Sûreté de l’Etat (égyptien) chargés de la lutte contre les islamistes. Leur assassinat peut être concerté ou mené à titre individuel. Al-Zawahiri affirme en outre que, malgré la purge effectuée par le régime, après l’assassinat du président Sadate, l’armée égyptienne compte encore beaucoup de militaires et d’officiers qui rejettent la politique de la bande des Moubarak au pouvoir et attendent l’opportunité pour se soulever contre le système corrompu et allié aux Croisés.

    Cliquez ici pour écouter l’enregistrement

    Cliquez ici pour lire la traduction en anglais

    Cliquez ici pour lire le script en arabe

    Traduction et synthèse de Chawki Freïha MediArabe.info