Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercenaires

  • En Irak, autant de miliciens privés que de soldats américains et alliés

    Blackwater5.jpg

    IRAK. Les sociétés militaires privées emploient quelque 180000 personnes. Leur immunité est totale, leurs exactions sont fréquentes. Elles sont accusées d'attiser la haine contre les Etats-Unis.

    «La guerre en Irak n'aurait pas été possible sans eux.» Eux, explique Peter Singer, chercheur à la Brookings Institution de Washington, ce sont les miliciens engagés par des sociétés militaires privées. En Irak, on estime qu'elles sont plus de 180 et qu'elles y emploient quelque 180000 personnes, souvent des anciens militaires de carrière. Un chiffre explicite le phénomène de privatisation de la guerre: le ratio entre le personnel militaire américain et les miliciens privés était de 60-1 lors de la première guerre du Golfe. Au moment de l'invasion de l'Irak en mars 2003, il était de 3 à 1. Aujourd'hui, il est de 1 à 1. 

    Sous la présidence de George Bush, jamais le nombre de miliciens privés sous contrat avec le Pentagone n'avait été aussi élevé, explique l'ONG américaine Center for Constitutional Rights. Depuis la fin des années 1990, la hausse des contrats de sous-traitance des activités de l'armée a augmenté de 78%. En Irak, les miliciens privés proviennent de plus de 30 pays différents. Leurs missions sont très diverses. Cela va de l'escorte de personnel diplomatique à la protection des puits de pétrole en passant par la sécurisation de certaines zones.

    Lire la suite : http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&contenuPage=&article=233668&quickbar